Submit Enquiry

Transplantation pulmonaire à bas prix Meilleurs hôpitaux Top Chirurgiens Inde

Don d'organes - un aperçu

Transplantation pulmonaire à bas prix Meilleurs hôpitaux Top Chirurgiens Inde

Nous continuons d'entendre parler de la transplantation d'organes. Aujourd'hui, le don d'organes donne de l'espoir à d'innombrables personnes dans le monde entier. C'est égal à donner le cadeau le plus précieux à un autre être humain - une vie renouvelée; considéré comme le meilleur héritage que nous puissions laisser derrière nous. C'est certainement une décision très difficile, mais en même temps c'est un grand bond d'espoir pour les patients atteints d'insuffisance organique en phase terminale. Mais malheureusement, le nombre de personnes en attente de don d'organes est toujours plus élevé que celui des personnes disposées à faire un don.

C'est un fait connu que notre corps dans son ensemble se déprécie au cours de la vie. Mais il arrive parfois que des maladies ou la génétique attaquent et détruisent un organe spécifique, tandis que le reste du corps reste relativement plus sain. Cela dépend beaucoup de l'organe qui s'use. Il existe divers choix de traitement de maintien de la vie avant la transplantation, ce qui peut être utile pour améliorer l'état de cet organe particulier. Par exemple, quand il s'agit de reins, la dialyse aide une personne qui a des reins endommagés. Mais, le reste du corps doit supporter le poids en raison des effets secondaires du traitement. Une personne en dialyse est confrontée à un risque plus élevé de maladie cardiovasculaire parce que la dialyse affecte et fait baisser la quantité d'antioxydants qui combattent généralement les toxines dans notre corps.

Types de dons d'organes

Il y a principalement deux types de don d'organes: le don de vie et le don décédé.

Free Consultation


Dénouement des difficultés des espoirs perdus avec une chirurgie de transplantation pulmonaire sans faille

expérience de greffe de poumon
Aashna Pillai de Mumbai

L'une des réussites de la transplantation pulmonaire en Inde réside au cœur du pays, à Mumbai. Être une personne active et parcourir de longs itinéraires d’un bout à l’autre de la ville, la femme de 46 ans

Transplantation pulmonaire à faible coût en Inde


  • Don d'organes vivants

La plupart des dons d'organes et de tissus sont faits après la mort du donneur déclaré cerveau mort. Mais certains organes et tissus peuvent être donnés pendant que le donneur est vivant. Généralement, les dons vivants sont faits entre membres de la famille ou entre amis proches, mais certaines personnes deviennent des donneurs vivants altruistes en choisissant de donner à quelqu'un qu'ils ne connaissent pas.

Le don vivant est celui où une personne donne une partie de son foie ou de l'un de ses reins à un patient alors que le donneur est encore en vie. Les donneurs vivants peuvent donner un rein, un poumon ou une partie du foie, du pancréas ou de l'intestin. Bien que ces organes ne se régénèrent pas, mais la partie qui a été donnée et la partie qui reste avec le donneur fonctionnent pleinement. Cela offre une alternative aux personnes qui attendent un donneur décédé et augmente le nombre d'organes disponibles, sauvant ainsi plus de vies. Certains des tissus qui peuvent être donnés par les donneurs vivants sont:

  1. Peau, après certaines chirurgies telles qu'une abdominoplastie
  2. Os après remplacement du genou et de la hanche
  3. Cellules saines provenant de la moelle osseuse et du sang du cordon ombilical
  4. Amnion, donné après l'accouchement
  5. Sang, y compris les globules blancs et rouges, plaquettes et le sérum transporte des cellules sanguines dans tout le système circulatoire
  • Dons d'organes décédés

Il faut garder cela à l'esprit que le don du défunt n'est possible qu'après que toutes les tentatives pour sauver la vie du patient ont été tentées et que la mort cérébrale a été déclarée. Même si la personne, qui est morte d'un cerveau, est techniquement morte, mais les organes fonctionneraient encore et seraient donc appropriés pour le don d'organes. Les organes du donneur sont récupérés chirurgicalement et stockés dans des solutions chimiques spéciales jusqu'à ce que ces organes soient nécessaires pour la transplantation. Un tel donneur peut donner des reins, du foie, des poumons, du cœur, du pancréas et des intestins. En 2014, les mains et les visages ont été ajoutés à la liste des transplantations d'organes.

TRANSPLANT DU POUMON - APERÇU

Nos poumons sont l'un des plus gros organes de notre corps, qui sont indispensables car ils agissent sur notre système respiratoire. Ceux-ci sont une partie cruciale du système respiratoire, qui consiste en un groupe d'organes et de tissus qui travaillent en coordination pour nous aider à respirer. La principale fonction du système respiratoire est de déplacer l'air frais dans notre corps et d'éliminer les gaz indésirables. Savez-vous que si la surface interne des poumons pouvait être aplatie, ils occuperaient une superficie presque égale à 80-100 mètres carrés; c'est à peu près la taille de la moitié d'un court de tennis!

Pourquoi les poumons sont-ils si importants?

Chaque cellule du corps humain a besoin d'oxygène pour survivre. L'air que nous respirons contient de l'oxygène ainsi que d'autres gaz. Une fois que ces gaz sont dans les poumons, l'oxygène est transporté dans le sang et transporté dans tout votre corps. À chaque cellule du corps, l'oxygène est échangé contre un gaz résiduaire appelé dioxyde de carbone. La circulation sanguine ramène ensuite ce gaz résiduaire vers les poumons où il est filtré à partir du flux sanguin puis expiré. Ce processus important appelé échange de gaz est automatiquement effectué par les poumons et le système respiratoire.

En plus de ce processus, le système respiratoire a d'autres rôles essentiels à jouer. Ceux-ci incluent:

  • Amener l'air à la bonne température du corps et l'hydrater au bon niveau d'humidité.
  • Protéger le corps humain contre les substances nocives. Ceci est fait en toussant, en éternuant, en les filtrant ou en les avalant
  • Soutenir notre odorat

A Transplantation pulmonaire en Inde est une intervention chirurgicale effectuée pour retirer un poumon malade et le remplacer par un poumon sain d'une autre personne (donneur). La chirurgie peut être faite pour un poumon ou pour les deux. Cette procédure peut être réalisée sur des personnes appartenant à presque tous les âges, des nouveau-nés aux adultes jusqu'à l'âge de 65 ans. Envoyez-nous votre requête pour connaître le coût de la transplantation pulmonaire en Inde .

Types de procédures de transplantation pulmonaire comprennent:

  • Seul poumon - C'est la greffe d'un poumon
  • Bilatéral séquentiel - C'est la greffe des deux poumons, faite une à la fois. On l'appelle aussi bilatéral simple
  • Transplantation coeur-poumon - En cela, les organes pour la transplantation des deux poumons et du cœur sont prélevés sur un seul donneur.

Quand la transplantation pulmonaire est-elle nécessaire?

La plupart du temps, les personnes atteintes d'une grave maladie pulmonaire en phase terminale peuvent être considérées ou recommandées pour une transplantation pulmonaire. La procédure doit être envisagée lorsque la survie d'un patient semble impossible sans la chirurgie et qu'aucune autre option de traitement n'est disponible. Une greffe de poumon peut également être envisagée pour les personnes dont la maladie pulmonaire est si grave que leurs poumons ont besoin d'une transplantation pour un fonctionnement harmonieux.

Les maladies pulmonaires les plus courantes pour lesquelles les gens subissent une transplantation pulmonaire sont:

  • Maladie pulmonaire obstructive chronique (emphysème et bronchite chronique)
  • Fibrose pulmonaire idiopathique
  • Fibrose kystique
  • Artère pulmonaire idiopathique hypertension

Parmi les personnes atteintes de ces conditions, les raisons de la transplantation pulmonaire peuvent varier. Par exemple, dans Emphysema, le tissu pulmonaire est détruit par le tabagisme; dans la fibrose pulmonaire idiopathique, le tissu cicatriciel remplace le poumon sain. Remplissez le formulaire de demande pour connaître le coût de la chirurgie de transplantation pulmonaire en Inde .

Procédure d'évaluation pour la transplantation pulmonaire

Le processus d'évaluation pour une procédure de transplantation pulmonaire est généralement long et compliqué. Tout d'abord, un médecin dirige un patient vers un centre de transplantation régional. Au centre de transplantation, des médecins, des psychologues et d'autres membres du personnel rencontrent le patient pour recueillir des informations. Cela peut se produire lors de plusieurs visites qui durent plusieurs semaines ou mois.

Outre l'état pulmonaire du patient, l'équipe considère la famille de la personne et le soutien social, la situation financière, la préparation psychologique, et si le patient a d'autres conditions médicales. De nombreux tests sont effectués lors d'une évaluation de la greffe pulmonaire, qui incluent:

  • Tests de la fonction pulmonaire
  • Test de stress cardiaque
  • Cathétérisme de l'artère coronaire
  • Test de densité minérale osseuse
  • Radiographie thoracique
  • Tomodensitométrie (TDM) thoracique
  • Tests sanguins pour la fonction rénale et la fonction hépatique, et numération globulaire complète (CBC)
  • Le type de sang et les anticorps présents dans le sang, pour faire correspondre les donneurs d'organes potentiels

Les médecins ne recommandent généralement pas une transplantation pulmonaire, si les conditions suivantes sont présentes comme une maladie cardiaque, hépatique ou rénale importante; abus d'alcool ou de drogue; infections en cours; ou le cancer. En outre, toute personne qui continue de fumer ne peut pas être le candidat idéal pour une greffe de poumon.

La liste des transplantations

Après que la procédure d'évaluation et les interviews ont été complétées et qu'il a été conclu que le patient est un candidat approprié pour cette procédure de transplantation, il sera listé sur listes régionales et nationales de destinataires d'organes. La place d'une personne sur la liste est déterminée par le score d'allocation pulmonaire, un calcul complexe qui tente de prédire deux choses:

  • Premièrement, combien de temps un patient risque-t-il de vivre sans transplantation pulmonaire?
  • Et combien de temps un patient devrait-il vivre après avoir subi une transplantation pulmonaire?

Les gens avec des scores plus élevés sont considérés en premier, quand les poumons des donneurs d'organes deviennent disponibles.

Demandez votre rendez-vous avec les Top Lung Surgeons en Inde strong> aux meilleurs hôpitaux de transplantation pulmonaire en Inde .

Pour obtenir gratuitement aucune obligation Citation pour la transplantation pulmonaire en Inde
Cliquez ici
Les numéros de téléphone nous parviennent
Inde et international:
+91 9765025331

A propos de la procédure

Quand les poumons d'un donneur compatible seront disponibles, le candidat à la greffe sera immédiatement appelé au centre de transplantation pour préparer la chirurgie. Les membres de l'équipe chirurgicale examinent les poumons du donneur décédé afin de s'assurer qu'ils conviennent à la greffe. Si c'est le cas, la chirurgie sur le receveur est planifiée immédiatement, alors que les poumons sont en transit vers le centre.

Les chirurgiens peuvent effectuer soit une greffe de poumon unique ou une greffe double de poumon. Il y a des avantages et des inconvénients de ces deux options, et le choix varie avec la maladie pulmonaire du receveur et d'autres facteurs.

L'inconscience complète est maintenue avec l'aide de l'anesthésie générale pendant la chirurgie. Certaines personnes recevant une greffe de poumon auront besoin d'un pontage cardio-pulmonaire pendant la chirurgie. Pendant le court-circuit, le sang est pompé et enrichi en oxygène par une machine, plutôt que par le cœur et les poumons.

  • Une ligne intraveineuse (IV) sera mise dans le bras ou la main du patient
  • Des tubes flexibles (cathéters) seront placés dans le cou, le poignet, sous la main la clavicule (sous-clavière), ou l'aine. Ceux-ci sont utilisés pour surveiller votre cœur et votre pression artérielle, et pour prélever des échantillons de sang.
  • Pour une greffe de poumon unique, le patient va se coucher sur le côté. Pour une greffe pulmonaire séquentielle bilatérale, il est nécessaire de s'allonger sur le dos avec les bras au-dessus de la tête

Pour la procédure, le chirurgien fait une grande incision dans la poitrine et l'incision varie selon le type de transplantation pulmonaire:

  • Une incision d'un seul côté de la poitrine (pour une transplantation pulmonaire unique)
  • Une incision sur toute la largeur du devant de la poitrine, ou une incision de chaque côté (pour une double transplantation pulmonaire)
  • Les poumons malades seront enlevés et remplacés par le (s) poumon (s) donneur (s). Les vaisseaux sanguins et les voies respiratoires du nouveau poumon seront attachés. Pour une greffe séquentielle bilatérale, les poumons seront attachés un à la fois.
  • L'incision sera fermée avec des points de suture ou des agrafes chirurgicales
  • Un ou plusieurs tubes seront mis en place dans la poitrine. Il s'agit d'éliminer l'air, les liquides et le sang de la poitrine et de permettre au nouveau (aux) poumon (s) de se dilater complètement.
  • Un tube mince (cathéter péridural) peut être mis en place. médicament contre la douleur dans le dos

Contactez-nous pour connaître le taux de réussite de la transplantation pulmonaire en Inde chez les meilleurs médecins transplanteurs pulmonaires en Inde fort>.

Quel suivi est nécessaire après une transplantation pulmonaire?

Le temps de récupération complète après une greffe de poumon varie considérablement d'une personne à l'autre. Certaines personnes peuvent quitter l'hôpital dans une semaine. Cependant, il n'est pas inhabituel d'être à l'hôpital pendant deux semaines ou plus après une greffe de poumon.

Les semaines après la transplantation pulmonaire sont occupées, remplies d'activités destinées à assurer le succès à long terme. Ceux-ci incluent:

  • Physiothérapie régulière et exercices de rééducation
  • Séances d'éducation pour apprendre un nouveau plan de médication à vie compliqué
  • Visites fréquentes chez le médecin
  • Tests réguliers de la fonction pulmonaire, des radiographies pulmonaires, des tests sanguins et des procédures comme la bronchoscopie

Après avoir récupéré d'une greffe de poumon, plus de 80% des personnes disent ne pas avoir de limitations à leur activité physique. Parmi les personnes ayant survécu cinq ans ou plus, jusqu'à 40% continuent de travailler au moins à temps partiel. Remplissez le formulaire de consultation gratuit pour planifier votre rendez-vous avec les spécialistes de la transplantation pulmonaire en Inde

Chances de rejet

Toutes les procédures comportent des risques. Les risques de cette procédure peuvent inclure:

  • Saignement
  • Infection
  • Blocage des vaisseaux sanguins au (x) nouveau (x) poumon (s)
  • Blocage des voies respiratoires
  • Œdème pulmonaire grave (liquide dans les poumons)
  • Caillots sanguins
  • Rejet du (des) nouveau (x) poumon (s)

Le rejet est un risque majeur de greffe. C'est une réaction corporelle normale à un objet ou à un tissu étranger. Lorsqu'un organe est transplanté dans le corps d'une personne, son système immunitaire le considère comme une menace et attaque l'organe. Pour permettre à l'organe transplanté de survivre dans un nouveau corps, les médicaments sont utilisés pour amener le système immunitaire à ne pas attaquer la greffe. Les médicaments utilisés pour prévenir ou traiter le rejet ont beaucoup d'effets secondaires. Les effets secondaires précis dépendent des médicaments spécifiques qui sont pris.

Dans certains cas, une personne ne devrait pas avoir une greffe de poumon. Les raisons peuvent être les suivantes:

  • Infection récurrente ou récurrente qui ne peut être traitée
  • Cancer qui s'est propagé à d'autres parties du corps (cancer métastatique)
  • Sévère problèmes cardiaques
  • Problèmes de santé qui rendent la personne incapable de tolérer
  • Maladies graves autres que les maladies pulmonaires qui ne s'amélioreront pas après la transplantation
  • Ne pas vouloir ou être capable de respecter toutes les exigences de traitement pour obtenir une greffe de poumon

Vos risques peuvent varier en fonction de votre état de santé général et d'autres facteurs.

Pourquoi opter pour l'Inde pour cette procédure?

Il n'y a aucun doute sur la popularité de l'Inde en tant que destination touristique médicale en raison de l'évolution drastique de l'industrie de la santé indienne au fil des ans. pays mûri. Les meilleurs hôpitaux de transplantation pulmonaire en Inde ont les établissements les plus progressistes et les meilleurs chirurgiens de transplantation pulmonaire en Inde qui sont qualifiés et extrêmement expérimentés. La qualité sans compromis des services, le soin suprême et la rentabilité sont les deux facteurs clés qui attirent les gens à travers le monde. Si la qualité vient à un coût abordable, c'est un avantage imbattable. La confluence parfaite de la plus haute qualité et de la rentabilité est unique en Inde. Il existe de nombreux «centres d'excellence» en Inde, offrant le meilleur des équipements de santé aux patients du monde entier.

Pour obtenir gratuitement aucune obligation Citation pour la transplantation pulmonaire en Inde
Cliquez ici
Les numéros de téléphone nous parviennent
Inde et international:
+91 9765025331
LES CENTRES D'EXCELLENCE DES POUMONS LES PLUS FINES EN INDE
  • Yashoda Hospital India
  • Frontier Lifeline Hospital India
  • Hôpital Kokilaben Dhirubhai Ambani Inde
  • Wockhardt Hospital Inde
  • Apollo Hospital India
  • Global Hospital India

étiquette

Transplantation pulmonaire en Inde, taux de réussite des transplantations pulmonaires en Inde, coûts des transplantations pulmonaires en Inde, meilleurs hôpitaux de transplantation pulmonaire en Inde, coûts de la transplantation pulmonaire en Inde, meilleurs chirurgiens pulmonaires en Inde, meilleurs médecins transplanteurs pulmonaires en Inde, spécialistes de la transplantation pulmonaire en Inde

FAQ's Lung Transplant in India

1.How do I know if I need a lung transplant?

Some patients with severe lung disease may benefit from lung transplantation. The cardiologist or pulmonary medicine specialist may refer you to a transplant center for an evaluation. This evaluation will determine the severity of your disease and whether there are any more conventional treatments and it will also determine whether you would be able to survive the transplant operation and have a good long-term result afterwards.

2.How will a transplant change my life?

A successful lung transplant will dramatically improve your symptoms of lung disease. Many transplant recipients are able to perform the same physical activities and enjoy the same quality of life as normal people. However, all the transplant recipients are committed to daily drug treatment and close medical supervision for the rest of their lives.

3. Where does the donor lung come from?
Usually the donor lung comes from someone under the age of 65 who is brain dead but still on a life-support. Often this is the result of some fatal accident the donor may have been in. And organ donation becomes an option only when all efforts to save the life of the accident victim have failed.
4. Can I be considered for lung transplantation?

A lung transplant is a last resort to treat the patients with severe lung failure. Usually the possible patients for lung transplant have tried all the other medical treatments. A potential lung transplant candidate must fit these criteria and be both physically and mentally capable of undergoing the surgery and post treatments.

If you continue to smoke or heavily abuse drugs and alcohol then you can't be considered for lung transplantation. Your transplant team may decide you are still unfit for candidacy even if you don't fit in these criteria due to several other reasons such as the existence of co-existing medical conditions that are worsened by surgery or post medications.

5. Is the evaluation very difficult?

The transplant evaluation is very thorough with specific lung tests being performed. Tests helps to determine the function of all the major organ systems, screen for cancer and infectious diseases, and try predicting how well you and your family will be able to manage with the rigors of the transplant regimen.

Many of the tests, even the complex ones, are fairly well standardized and can be performed in your local community. Some tests may require you to be admitted to hospital briefly. Most of the evaluation typically can be completed within a week or two. The transplant team meets weekly to discuss patient evaluations and make decisions on the appropriate treatments. Patients who are felt to be good candidates for lung transplant are then put on a national waiting list.

6.How long is the waiting list?

Unfortunately the waiting times for organ transplants are longer and the average wait for lung transplant is over a year. Every patient on the waiting list may return for an outpatient visit to the transplant clinic for two to three months or more frequently if necessary. While most patients can wait at home, sometimes it is necessary for patients to get admitted to the hospital to maintain a satisfactory condition until transplantation.

7. What happens when an organ is available?

If a potential donor is suitable for one of the recipients as per the transplant team then they will locate the recipient quickly and get him/her into the hospital in a timely fashion. It is not possible to predict when a suitable organ will become available. Also there is a limited amount of time to be able to recover the organs successfully.

8. Is the transplant surgery very complicated?
9. What are the risks associated with lung transplantation?

Rejection and infection are the two of the major risks associated with transplantation. Other risks may result from the long term use of the post-surgery medications. Problems that may arise include kidney damage, diabetes, and high cholesterol.

10. How long will I be hospitalized after the transplant?

Usually this will depend on your specific situation. Patients may be able to recover sufficiently after the lung transplant and be discharged within 10 days. However, it is more typical for the patients to be hospitalized for two weeks or more.

Prior to discharge, the transplant coordinator will facilitate the organization of all services needed for transition from hospital to home. He/she will educate the patient and his/her family about the medications as well as the expected post-transplant care.

11.Do I have to stay near the hospital after the transplant?

After the transplant most patients are discharged home. However, they are expected to stay close to the hospital during the early post-transplant period since the frequency of follow up visits and lab tests during this period can be a problem for patients who live far away.

12.Will I have pain after the surgery?

Generally, most patients undergoing this surgery do not report a lot of pain. The incision causes pain and discomfort when coughing. Hence the patients will be given pain medications and specific instructions to reduce the pain.

13. Can my family stay with me?

Your family can accompany you until you go into the lung transplant surgery. Family members may not stay in your room while you are in the intensive care unit. Family members are encouraged to be present during the visiting hours. However, if your visitors are ill- flu or colds then they should not visit you. This is so as to protect the patient from the infection.

14. When can I drive? When can I return to work?

Once your incision is healed, you may be able to drive after two to three weeks. After the transplant surgery, you may be able to return to work after two to three months.

15. What medications will I take after the transplant?

Three main anti-rejection or immunosuppressive medications need to be taken by the patient after the lung transplant. Along with the immunosuppressive medications you'll also be required to take several preventive medications against infection.

16.Do post-transplant medications have serious side effects?

It is significant to understand what to expect in terms of side effects as the post-transplant medications must be taken for life. In addition to increasing your risk of infection, some of these drugs may cause hypertension, diabetes, hyperlipidemia, chronic kidney disease, low cell counts, weight gain, and gastrointestinal problems. Fortunately, research is being done to develop safer drugs that can reduce or even eliminate these significant, and sometimes, life-threatening side effects.

17. How long does it take to fully recover?

Usually it will take nearly three to six months for complete recovery from the lung transplant surgery. Previous medical history problems and age may cause the recovery period to take longer.

18. Who to take care of my health needs after I leave the hospital?

During the first month after the lung transplant, the patients will be seen regularly in the outpatient clinic and a report of all of their visits and progress will be sent to the referring physician. The physician will see you for health maintenance and non-transplant related problems. Lung transplant recipients will be seen at the transplant clinics on a regular basis indefinitely.

19. How will I know if my body is rejecting the new lung(s)?

Rejection is most likely to occur within the first three months after the lung transplant surgery. Common signs include chest congestion, flu-like aches, nausea, fevers, coughing, shortness of breath, chills, and in some cases swelling or pain around the lung. In case of any general uneasiness, report to your doctor immediately.

20.How much can a transplant extend life expectancy?

This will depend on the patient. Some people live many years with their new lung(s) while some may live only a short period afterward. And some bodies reject the new lungs immediately.